© 2018 J'atteins Les Etoiles. Tous droits reservés

REJOIGNEZ MOI

BEBE EST LA ! Et après?!

March 20, 2019

 

Me voila de nouveau Maman.

 

Je t’épargne le récit de mon accouchement.

Non pas parce que ce dernier a été difficile (bien au contraire, sans péridurale, il a été En thrombe, autrement dit hyper rapide), mais parce que je trouve que ça reste dans l’ordre de l’intime.

 

Un sentiment d’Amour m’envahit.

Ce sentiment est inexplicable.

A ce moment même, c’est concret : un petit être dépend de moi et je dépend de ce petit être.

 

S’en suit le retour à la maison avec ma fille, après un court séjour à la maternité.

En effet, tout s’était bien passé.

Mon bébé se débrouillait bien au sein, elle a su reprendre du poids après en avoir perdu, pas de jaunisse en vue (mouais c'est ce qu'on m’a dit et moi bien sur j’ai fait confiance au corps médical bien sur)  DONC il n’était donc pas utile de rester plus de jours que prévu.

 

Je me souviendrai toujours de l’instant où j’ai franchi le pas de ma porte avec ELLE dans mes bras.

 

La, ou je n’avais pu le faire avec son grand frère.

J’étais fière mais également très émue. 

Cela faisait 36h que je n’avais pas dormi.

Mais j’étais bien.

Fatiguée mais bien.

Et puis il faut dire que bébé était d’une zenitude.

 

Un pur bonheur!

 

Les jours défilent et moi je m’accomode de mon nouveau rôle, celui qui deviendra le plus beau à mes yeux. Pas sans mal, je l’avoue car la fatigue prend le dessus et le manque de sommeil se fait ressentir... mais je tiens bon!

 

Comme je vous l’ai annoncé plus haut, j’ai décidé d’allaiter ma fille. Une décision... non plutôt une évidence!

 

Du coup, depuis sa venue, ce sont des tétés à la demande qui rythme mon quotidien.

 

Les jours passent & j’observe sur ma fille un teint jaunâtre.

Que se passe t’il?

Est ce mon alimentation ou une suspicion de jaunisse tardive?

 

Ni une ni deux, je file aux urgences pour m’en assurer... et le verdict tombe: BabyJ à bien une jaunisse... A ce moment la, mon monde s’écroule !

 

Pourquoi? Pourquoi elle?

Pourquoi cela n’a pas été détecté avant notre sortie de la maternité?

e suis en colère mais je ressens pour la première fois (depuis sa naissance) de la peur.

 

J’ai peur pour ma bébé si petite... a seulement 8 jours de vie on lui inflige une prise de sang afin de connaitre son taux d’ictère.

Je suis inquiète, même si en soi, nous avons de la chance ici en France de pouvoir très vite guérir la jaunisse chez un nourrisson.

 

Eh bien, être mamange c’est ça.

S’inquiéter constamment pour son enfant même quand il n’y a pas matière à le faire.

 

J’ai beau positiver, l’angoisse ne me lâche pas d’une semelle.

 

Plus les jours avançaient et plus l’angoisse empiétait sur le bonheur que je devrais vivre.

 

Il m’arrivait même de craquer et de devenir triste lorsqu’il n’avait pas lieu de l’être.

Je me renfermais et éprouvais de la culpabilité de ne pas aller bien.

J’aurais pu mettre cela sur le compte de mon fils... mais ce n’était pas le cas.

 

C’est pourquoi j’ai décidé de me faire aider.

Aider à comprendre d’où vient cette mélancolie.

 

Lors de la visite mensuelle de BabyJ, je me confie à mon médecin traitant.

 

Cette dernière n’hésite pas à me prescrire une ordonnance et me dirige vers une thérapeute de renom.

 

Je n’hésite pas à la contacter.

Après tout, je n’ai rien à perdre, mais tout a y gagner, pour moi mais également pour ma fille.

 

Moins je me sentirais coupable, mieux je me porterais.

 

Un premier rendez vous est pris : en route vers la Paix. 

 

Jatteinslesetoile®️

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

... juste besoin de poser des ecrits, des images, des idées... tout comme un journal de bord. Tant qu'il me permet d'avancer, dans les domaines qui me font le plus de bien. 

 

Amitiés, A.

ARTICLES RECENTS

March 11, 2019

Please reload

ETIQUETTES

Please reload